And I I I I I, walked the streets of love

and they're full of tears

And I I I I I, walked the streets of love

and they're full of fears

 

On regarde le film quand un bruit la fait sursauter et elle aggripe sa main à la mienne. Quand c'est pas moi, c'est elle..A croire que les gens veulent vraiment que je me tue à désirer l'impossible.

Main froide, mais sensation agréable, je la lâche finalement en pensant à Shayna, je vois passpourquoi je pense à elle là tout de suite..Film pourri..fille pourri ? Aha, ça doit être ça.

 

- Désolée...Ce film est pourtant pas si flippant. Quand je te dis que je suis nulle.


Mais mots sont débités rapidement et je ne fais pas tellement attention à ce que j'ai dis, je me contente de la regarder et de la désirer secrètement. Je l'aime...si seulement j'avais assez de courage pour le lui dire. De plus elle m'énerve à être têtu comme ça, j'ai juste envie de l'embrasser et de lui dire à quel point elle est parfaite.

 

- Tu te répètes

- Je sais.Mais bon, passons.

 

Le film se finit, enfin, cette merde inter-planétaire commencait à me saouler.

 

- Il était merdique...

- J'avoue..

- Piouuuu bon, on fait quoi?

On pourrait euuuh je sais pas...s'embrasser.. ? Je dis ça comme ça hein..

- Je sais pas, tu veux faire quoi, toi ?

- M'en fou, quelque chose

 

T'embrasser, je veux t'embrasser, tu me rend dingue.

 

- On devrait pas tarder à aller manger, non ? Je propose qu'on fasse une sortie ce soir, avec tes soeurs...Enfin si vous êtes d'accord.

- Ouais, j'avoue qu'on part bientôt, tu vas énormément me manquer

-...J'avoue que ça va me faire bizarre sans vous...Tu vas tellement me manquer toi aussi.

 

Je m'approche d'elle hésitant pour la prendre dans mes bras. Elle va tellement me manquer, comment pourrais-je honnêtement vivre sans elle ? C'est simplement ma raison de vivre et la laisser ici me tue intérieurement.

 

- Ca a été mouvementé, mais...C'était bien...

- Raaaah, je veux pas partir

- Je veux pas que tu partes...Tu veux pas rester ? Je te planquerais.

- Ou ça?

- Dans ma chambre, ou dans la chambre d'ami, ou au pire aller dans le jardin?

- Où ça dans le jardin? Dans la niche du chien inexistant?

 

Je lui souris doucement, je ne me concentre pas tellement sur ce qu'elle dit, je me contente de discrètement détailler la beauté de son visage repassant en boucle dans ma tête ces moments où elle m'adresse son si magnifique sourire. Je me sens juste..vivant à ce mot précis, j'ai l'impression que mon existance a de l'importance pour elle et rien ne peut rendre plus heureux à part peut-être le fait que mon amour soit partagé.

 

- Tu sais à quel point t'es importante pour moi, je peux pas vivre sans toi, t'es juste ma meilleure amie, quoi.

 

T'es ma seule raison de vivre, je peux simplement pas vivre sans toi, c'est impossible. Je me meurs petit à petit si ta beauté et ta gentillesse s'éloigne de mon être je suis vite puisque tu m'as arraché mon cœur.

 

- Pareil...J'ai tellement pas envie que tu t'en ailles.

- Moi non plus, j'aimerais rester avec toi éternellement.

- Mais on a encore jusqu'à demain après tout...

- Et tu veux qu'on fasse quoi entre temps ? C'est pas beaucoup un jour avec toi.

- Je sais pas...Juste rester là, ensemble.

 

Elle me sourit, raaah elle est tellement belle, elle me fait tellement craquer. Je m'allonge sur le lit et fixe la lucarne qui laisse apercevoir les étoiles.

Elle s'allonge à mon côté, j'aime sa présence. Je le lui fais comprendre lui souriant excquisement...Je voudrais qu'elle sache comme je l'aime mais au final j'en ai tellement peur..

 

- Un jour, on pourra capturer les étoiles.

- Tu es poète, à tes heures perdues.

- Tu vois l'étoile qui scintille au loin, elle n'ose pas briller, elle a une lumière pure et douce mais elle n'ose pas se montrer. Si un jour, on pouvait capturer les étoiles, c'est bien celle-là que j'irais chercher pour toi.

- Moi, les plus belles étoiles que je vois, là maintenant, ce sont celles de tes yeux...Je vais éviter de les capturer, hein ?

 

Je lui attrape la main, la fixant en souriant, elle est tellement belle, tellement parfaite. Pourquoi débattre sur le beau alors que son essence même se trouve devant moi.

 

- Disons que ce serait assez gênant pour moi.

 

Je me mets sur le côté pour pouvoir admirer son visage encore une fois. Je tiens toujours sa main, je veux que jamais elle ne la lâche. J'approche mon visage du sien, je veux l'embrasser, je veux poser mes lèvres sur les siennes mais quelque chose me retient, je ne sais pas ce que c'est, je veux à ce moment braver tous les interdits. Qu'importe Shayna, qu'importe Castiel, je veux t'embrasser, mon cœur le veut, mais, quelque chose me retient. Je pose mon front contre le tien et je t'admire silencieusement sans faiblir.

 

- Dis, tu peux rester ici cette nuit ?

- Hm ?...Pourquoi pas.

 

J'aimerais lui souffler à l'oreille que je l'aime plus que tout au monde mais, je me contente de serrer plus fort sa main et d'observer son visage à quelques centimètres du mien. « Embrasse-moi, embrasse-moi » Je me le répète encore et encore dans ma tête en fermant les yeux, j'aimerai qu'elle puisse entendre mes pensées.

 

- Alors, bilan ?

- Hmmm quoi ?

- Bilan du séjour. Ton moment préféré, le moins bien.

 

J'avoue que je m'attendais pas à ça, là elle a carrément cassé toutes mes chances de lui avouer ce que je ressens.

 

- Mon moment préféré ; celui ou j'ai rencontré Iris.

 

Je fais ça pour la tester, est-elle jalouse ?

 

- Le moins bien....hummm je sais pas, quand on s'est disputé à propos de Castiel.

- Donc, tout ce que tu retiens, c'est Iris...

 

Elle se retourne vexée, j'en reviens pas, elle est jalouse.Serais-ce un signe de notre amour partagé ?

 

- Ahh tu vois que t'es jalouse !

 

Je la prends dans mes bras.

 

- Je suis pas jalouse ! C'est juste que moi j'ai vraiment adoré te voir et toi tu me dis que...Ben tu...Bref.

- J'ai fait ça pour te tester Luz, bien sûr que les meilleurs moments c'est ce que j'ai passé avec toi.

 

Je lui fais un bisou sur la joue avant de me retourner pour être dos à elle.

 

- Bon bah moi je vais dormir, je suis claqué.

- Ok, bonne nuit...

Elle se blottit contre moi, je frémis. Je me retourne, j'arrive pas à m'assoupir, sachant Luz derrière moi. Je l'entoure donc avec mes bras pour la serrer contre moi. Ce contact provoque une douce chaleur qui parcout l'intégralité de mon corps, j'essaie de ne rien laisser paraître.

 

- Tu ne devais pas dormir ?

- Je peux dormir là comme ça...

 

Je ferme les yeux, essayant de dormir, c'est assez dur vu que mon cœur fait des bonds.

 

- Ton cœur...Tout va bien ?

- Hein, de quoi ?

- J'entends ton cœur...

- Hmm oui, c'est normal, je suis collé contre toi, là.

- Et ?

- Et bah mon cœur bat, c'est pour ça que je suis en vie.

- Oui mais là il va trop vite...

 

Ah bah c'est c'est simplemet l'effet que tu me fais.

 

- T'en sais quoi, t'es médecin ?

- Nan mais ça se remarque...Si c'est ma faute, je vais partir..

- Bah en quoi ça serait ta faute ? Je vois pas pourquoi ce serait à cause de toi.

- C'est toi qui l'as dit.

- Non j'ai dit que comme t'es près de moi, tu peux l'entendre.

- Ok, donc je bouge pas.

- Nan tu bouges pas..

 

Je la serre plus fort contre moi. Son cœur s'accélère. Ne bouges pas, jamais, reste contre moi et ne t'avises pas de partir. Je ne veux pas te lâcher, je veux jamais te quitter.

- Hey ça va ?

- Oui oui...

- Je sais pas, ton cœur bat très vite.

- Comme le tien...

- Oui et...

- J'arrive pas à dormir...

- Moi non plus

-...En plus, c'est la dernière soirée...Raaah, je l'ai déjà dit mais j'ai pas envie que tu partes.

 

Je veux tellement pas la quitter. Jamais.....

 

- Moi non plus

-...Je sais pas quoi dire.

- Moi non plus, je veux juste rester avec toi pour toujours

- Pareil...Reste s'il te plait...Tu peux pas rallonger?

- Nan, je dois rentrer

- Je sais...

- Je veux pas partir...

- Malheureusement tu n'as pas le choix...Au pire...Y a Skype?

- Ouais...

- Et puis on pourra essayer de ré-organiser un truc dans le genre ?

- Ouaiiip.

- Enfin si tu veux hein.

- Bah oui

-...Je suis tellement contente de t'avoir comme ami.

- Moi aussi, je tiens tellement à toi

 

Oh, si tu savais comme je t'aime Luz..Si tu savais crois-moi tu ne pourrais même pas comprendre car même moi je suis incapable de mettre une valeur sur ce que je ressens pour toi.

 

- Surement pas autant que moi à toi.

- Si si crois moi

- Ooooh que nan.

- SIII

- Naaaaaan

- Siiiiiiii

- Naaaan j'ai dit

- Bon, j'ai pas mon pyj moi, ça te gêne si je me fou en caleçon?

- Nan, y a pas d'ambiguité, n'est-ce pas...?

- Bah non.

 

Je suis juste amoureux de toi..complétement..totalement...éperdument...

 

- Bah voilà. Je vais devoir aller me mettre en pyjama par contre...

- Oki.

 

/POV EXTERNE/

 

Maxime s'était mis à l'aise, il avait enlevé son t-shirt et était en train d'enlever son pantalon, quand il aperçut Luz dans une petite nuisette, il ne se retenut, de sursauter, elle était terriblement sexy. Comme une balle, son coeur rebondissait dans sa poitrine. Il voulait à ce moment-là, attraper Luz, l'attirer contre lui et l'embrasser sauvagement. Il se retint, mais, il la désirait plus que jamais.

 

- Désolée pour la tenue, euh...Je vais me changer hein ?

- Je veux pas te gêner, j'ai trouvé un jogging. Et nan, garde cette tenue, je m'en fiche hein, t'en fais pas.

 

Il enleva son jean et enfila un jogging à lui qui traînait dans sa chambre. Sans vraiment se soucier du regard que la jeune femme pouvait porter sur lui, elle même l'avait dit...aucune ambiguïté.

 

-Ok...

 

Il s'allongea sur le lit, avant de souffler et de détailler Luz du regard. Il ferma les yeux et s'imagina, l'attraper, la pousser sur le lit, l'embrassant sensuellement dans le cou. Il s'en voulait de penser à ça sur son amie, il se traita mentalement de pervers, obsédé et ouvrit les yeux de nouveau, fixant la jolie brune. Il lui sourit, un sourire charmeur, sourire envoûtant, sourire amoureux.

 

-Bon, bah...Bonne nuit ! lui dit-elle en s'allongeant à ses côtés.

 

Il la désirait trop mais, lui ne devait pas céder, il eu alors une idée; tout faire pour que ce soit elle qui cède, si c'était elle ce n'était pas grave. Il n'y aurait pas de conséquence et c'était le seul moyen pour que quelque chose se passe. Il se lança dans un jeu de séduction.

Il souffla doucement, affichant un sourire malicieux et se serra très fort contre elle, de ses bras musclé. Il lui fit un bisou sur la joue.

 

- Ah, je suis tellement content d'être encore avec toi. Je veux pas partir.

- Pareil...Je voudrais que tu restes mais bon. Shayna doit avoir hâte que tu rentres...

- Je te préfère toi à elle

 

Il lui murmura doucement, sensuellement à l'oreille.

 

-...Dis pas n'importe quoi, c'est ta copine depuis super longtemps déjà..

 

Il remonta ses bras pour encercler son cou.

 

- Arrêtes, tu sais bien à quel point tu comptes pour moi.

 

Il caressa son visage du bout de ses doigts.

 

- Oui, mais je sais aussi à quel point elle compte aussi pour toi...

- Tu compte plus, crois moi....

 

Elle inspira profondément.

 

- Ne dis pas n'importe quoi...

 

Il ferma les yeux, posant sa joue contre la sienne.

 

- Crois-moi, tu sais pas à quel point je tiens à toi....

- Si mais...Euh...Désolée mais...

 

Elle s'écarta de lui. Il se recolla à elle, approchant sa bouche de son oreille pour lui murmurer.

 

- Tu sais....tu es plus qu'une amie pour moi....

 

Il laissa un blanc s'écouler, de quelques secondes.

 

-...Tu es une confidente, comme ma soeur, ma jumelle...

-...

 

Il colla maintenant sa bouche près de son oreille.

 

- Ou peux-être plus.....

 

Il se répétait sans cesse « cèdes Luz, cèdes, je t'en prie je n'attends que ça... ».

 

-...

 

Il fit tourner son visage pour qu'elle le regarde dans les yeux , elle ne pouvait plus fuir son regard désormais et il savait qu'elle allait finir par craquer, il la sentait faiblir à la tentation.

 

- Regardes-moi et ose me dire que tu ne ressens pas cette tension entre nous....

-...Je...

 

Elle finit par déposer un baiser sur ses lèvres. Il eut un sourire malicieux sur le coin de la bouche, il avait réussi à la faire craquer. Il avait gagné, il avait atteint ses lèvres douce, chaleureuse et pulpeuse qu'il désirait tant. Puis, comme si rien ne s'était passé, il se retourna pour être dos à elle. Ce geste pouvait sembler horrible mais Maxime savait bien que Luz ne s'intéressait à lui que physiquement. Ils n'étaient qu'amis...Elle-même l'avait dit. Il ne voulait pas qu'elle tombe amoureuse de lui même si il prétendait le contraire, simplement parce qu'il sait que c'est un monstre jouant avec les sentiments des autres sans se soucier des conséquences. D'ailleurs il serait prêt à mourir pour elle et il sait au fond de lui que son amour pour elle finira par le détruire.

 

- Bonne nuit...

- Ca t'amuse en plus..., elle soupira.

 

Il ferma les yeux et sourit, avant de s'endormir.

 

_________________________________________________________________

Vala....Oh comment j'ai la flemme de me répéter alors à la place je vais mettre un lien de la chanson des rollings stones ( oui encore mais je les aime moi )

 

https://www.youtube.com/watch?v=bp_3244YP-E